fbpx Skip to main content

Renewing our collective commitment to future generations: building inclusive, equitable and safer communities – A message from our Chair of the Board of Directors and our Executive Director

The plight of millions of refugees and migrants shocked the world in 2015, and one question kept surfacing: what can we do to help in our communities? As we turned to our network of alumni, partners and friends for ideas and inspiration, they were unanimous in underlining the important need for human rights education to create and sustain a welcoming environment for people forced to flee their homes. Respect for diversity and inclusion were at the heart of their responses, just as diversity and inclusion were at the heart of our work in Canada and around the world in 2015-2016.

A young student attends a special Equitas activity in the Canadian Senate to celebrate National Child Day 2015. More than 300 students (grade 4, 5 and 6) from Ottawa schools took over the Senate for an hour of celebration and learned about their rights through two Equitas Play It Fair! activities.

In the complex mosaic which is our world today, how does Equitas make a difference? Whether promoting women’s and young girls’ rights in Senegal, reinforcing the LGBTQI rights movement in Haiti, equipping young leaders in the Middle East and North Africa to participate more effectively in community life, or developing new partnerships to support work with Indigenous youth in Canada, our efforts have taught us that human rights education requires a long-term commitment to individuals, communities and to future generations.

We know that tackling big problems requires addressing issues at a deeper level. There are no quick fixes to solve racism, sexism, bullying, homophobia, or violence. Equitas’ human rights education programs address the root causes, transforming individual and community attitudes and behaviours and producing sustainable solutions to discrimination, inequality and violent conflict.

North of Colombo, Sri Lanka, children from Buddhist, Muslim, Christian and Hindu Sunday schools meet to better understand each other’s religious expression and practices, and foster religious understanding.

This year, girls and boys like Pamithi and Shehana in Sri Lanka were able to develop the skills they need to approach a changing world with open minds. Women like Soraya in Colombia were empowered to take on leadership roles and mobilize their communities in the peace process. Networks of solidarity were strengthened in Msaranga, Tanzania, engaging key actors to come together to address the issues of gender-based violence and violence against children. Canadian children like Veronica, Jaden and their classmates in Montreal were exposed to topics they don’t come across in textbooks and, through fun games, learned about human rights values such as inclusion and respect for diversity.

In Tanzania, key actors come together to address the issues of gender-based violence and violence against children.

Our reputation and the impact of our actions are our two most valuable assets. It is by taking their full measure that we can judge the progress accomplished in a year. In this 2015-2016 annual report, you will find an overview of the tangible results of our work and that of our partners with an emphasis on four major areas where we are focused on sharing our expertise:

  1. women’s rights and gender equality (including the rights of LGBTQI persons);
  2. child and youth participation;
  3. capacity building of human rights defenders; and
  4. evaluating the impact of human rights education.

Furthermore, this year has highlighted our reputation and ability to make a difference and have an impact in Canada and around the world. New projects and renewed partnerships in Haiti, la Francophonie and in Canada demonstrate the continued relevance for our work and demand for our expertise, as does the constant interest in our annual International Human Rights Training Program and for our unique educational tools and resources.

As we will celebrate our 50th anniversary in 2017, Equitas will continue to innovate and act as a global leader in the human rights education movement. We will continue to open up spaces where the voices of women, children, youth and marginalized groups are amplified and their leadership as solution makers in building safer, more inclusive and more equitable communities is recognized.

This is our commitment.

Thank you for your ongoing trust and support, and we hope to pursue this journey together.

Sincerely,

Melissa Sonberg, Chair, Board of Directors

Ian Hamilton, Executive Director

Read our 2015-2016 Annual Report »

Réitérer notre engagement collectif envers les générations futures : bâtir des communautés inclusives, équitables et plus sûres – un message de notre Présidente du CA et de notre Directeur général

La situation désespérée de millions de réfugié-e-s et migrant-e-s a choqué le monde en 2015. Cependant, une question subsiste : « Que pouvons-nous faire dans nos communautés pour leur venir en aide ? » Pour tenter d’y répondre, nous nous sommes tournés vers notre réseau d’ancien-ne-s participant-e-s, nos partenaires et ami-e-s pour recueillir des idées et de l’inspiration. À l’unanimité, ces derniers ont souligné l’importance de l’éducation aux droits humains pour créer et maintenir un environnement accueillant pour les personnes forcées de fuir leur foyer. Tous ont insisté sur le rôle central des valeurs du respect de la diversité et de l’inclusion, des valeurs qui ont été au cœur de notre travail au Canada et à l’étranger en 2015-2016.

Un jeune participe à une activité spéciale d’Equitas au Sénat canadien lors de la Journée nationale de l’enfant 2015. Plus de 300 élèves d’Ottawa ont investi le Sénat pour une heure de célébrations et d’activités éducatives tirées de notre programme On ne joue pas avec les droits.

Dans notre monde complexe d’aujourd’hui, comment Equitas fait-elle une différence ? Qu’il s’agisse de promouvoir les droits des femmes et des jeunes filles au Sénégal, de renforcer les droits du mouvement LGBTQI en Haïti, d’outiller les jeunes leaders au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour qu’ils participent plus efficacement à la vie communautaire, ou de développer de nouveaux partenariats pour appuyer le travail auprès des jeunes autochtones au Canada, nos efforts nous ont appris que l’éducation aux droits humains exige un engagement à long terme envers les individus, les communautés et les générations futures.

Nous savons qu’il n’y a pas de solution rapide pour résoudre le racisme, le sexisme, l’intimidation, l’homophobie ou la violence. Les programmes d’éducation aux droits humains d’Equitas se penchent sur ces problèmes pour en comprendre les causes profondes et transformer les comportements des individus et des communautés, en plus d’apporter des solutions durables à la discrimination, aux inégalités et aux conflits violents.

Dans les écoles du dimanche au nord de Colombo, Sri Lanka, des enfants de religion bouddhiste, musulmane, chrétienne et hindoue travaillent à mieux comprendre les pratiques liées aux différentes religions.

Cette année, des filles et des garçons comme Pamithi et Shehana au Sri Lanka ont pu développer les habiletés requises pour faire face à un monde en mutation avec un esprit ouvert. Des femmes comme Soraya en Colombie ont renforcé leur autonomie et exercé leur leadership afin d’engager leur communauté dans le processus de paix. Des réseaux de solidarité ont été renforcés à Msaranga, en Tanzanie, où des intervenant-e-s clés ont uni leurs forces pour s’attaquer à la violence à l’égard des femmes et des enfants.

Au Canada, des enfants comme Veronica, Jaden et leurs camarades de classe à Montréal ont découvert des thèmes dont on ne parle pas dans les manuels scolaires et, grâce à des activités amusantes, ils ont appris à connaître les valeurs des droits humains telles que l’inclusion et le respect de la diversité.

En Tanzanie, des intervenant-e-s clés ont uni leurs forces pour s’attaquer à la violence à l’égard des femmes et des enfants.

Notre réputation et l’impact de nos actions sont nos atouts les plus précieux. C’est en prenant leur pleine mesure que nous pouvons jauger notre progrès au cours d’une année. Dans ce rapport annuel 2015-2016, vous trouverez un aperçu des résultats tangibles du travail d’Equitas et de ses partenaires, et surtout un compte rendu de nos réalisations dans les quatre principaux domaines d’intérêt où nous partageons notre expertise :

  1. les droits des femmes et l’égalité des genres – y compris les droits des personnes LGBTQI
  2. la participation des enfants et des jeunes
  3. le renforcement des capacités des défenseurs des droits humains
  4. l’évaluation de l’impact de l’éducation aux droits humains.

De plus, cette année, notre réputation et notre compétence à faire une différence et à générer des résultats au Canada et partout dans le monde ont été mises en valeur. De nouveaux projets et des partenariats renouvelés en Haïti, avec la Francophonie et au Canada confirment la pertinence de notre travail et de la demande accrue de notre expertise, ainsi que l’intérêt soutenu pour notre Programme international d’éducation aux droits humains et nos outils et ressources uniques en matière d’éducation.

Alors que 2017 marquera notre 50e anniversaire, Equitas continuera d’innover et d’agir en  tant que chef de file au sein du mouvement mondial pour l’éducation aux droits humains. Nous continuerons d’ouvrir des espaces où les voix des femmes, des enfants, des jeunes et des groupes marginalisés ont de plus en plus d’importance, et où leur leadership dans l’édification de communautés plus sûres, plus inclusives et plus équitables est reconnu.

C’est notre engagement.

Merci de votre confiance et de votre appui continus, et nous espérons poursuivre cette trajectoire avec vous.

Cordialement,

Melissa Sonberg, Présidente du conseil d’administration d’Equitas

Ian Hamilton, Directeur général

Lisez notre Rapport Annuel 2015-2016 »


Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste