Rencontrez des leaders qui amplifient les voix des migrants et des réfugiés au Canada et à travers le monde

Home » Blogue Equitas » Rencontrez des leaders qui amplifient les voix des migrants et des réfugiés au Canada et à travers le monde

Il y a plus de 65 millions de personnes réfugiées et déplacées dans le monde, dont plus de la moitié sont des enfants de moins de 18 ans. Le nombre de personnes contraintes à fuir leur pays est le plus haut jamais atteint lors des 70 dernières années, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés.

 

 

De nombreux défenseur-es des droits humains au Canada et dans le monde travaillent fort pour amplifier les voix des migrants et des réfugiés, et les aider à revendiquer leurs droits. Pour la Journée Mondiale des Réfugiés, découvrez le parcours et la mission de trois de ces leaders exceptionnels au Canada et au Moyen-Orient qui, par l’éducation aux droits humains,  éveillent les consciences sur la situation des migrants et aident les jeunes réfugiés à se sentir en sécurité, se faire entendre et revendiquer leurs droits.

Ces histoires font partie de la série « Nous sommes le changement en droits humains » pour célébrer le 50e anniversaire d’Equitas. Tout au long de l’année 2017, découvrez les histoires de 50 défenseur-e-s des droits humains qui, avec l’appui d’Equitas, changent des vies à travers le monde par l’éducation aux droits humains. #Equitas50


Sensibiliser la population canadienne et mondiale aux droits des migrants

François Crépeau – Montréal, Canada

« Je suis convaincu que l’ouverture des frontières aux migrants, c’est la seule voie pour l’avenir,
que les politiques de fermeture ne font qu’exacerber la situation ».

Lire la suite »


Enseigner les droits humains aux jeunes réfugiés en Jordanie

Khalil Radwan – Amman, Jordanie

« Je crois fermement que l’éducation aux droits humains est le chemin vers le développement, le chemin vers la paix et le chemin vers une vision partagée entre pays »

Lire la suite »


Amplifier les voix des jeunes réfugiés à Toronto au Canada

Philip Ackerman – Toronto, Canada

 « Les jeunes doivent suivre beaucoup de règles dans les camps de réfugiés ou dans la vie en général. Ils ont des règles en fonction de leur statut.
Leur donner la liberté d’être tout simplement, sans politiques ou lignes de conduite strictes ;
voilà probablement l’une des principales raisons pour lesquelles le groupe connaît autant de succès ».

Lire la suite »

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste