Home » Notre impact » Participation des enfants et des jeunes

Participation des enfants et des jeunes

Nous incitons les enfants et les jeunes à devenir des leaders pour les droits humains.

Les enfants et les jeunes – Véritables agents de changement en matière de droits humains

 

Les enfants et les jeunes de partout dans le monde jouent un rôle prépondérant dans l’édification de sociétés plus inclusives et plus équitables. Ils sont motivés et veulent apporter des changements par rapport aux enjeux qui les touchent. Ils créent des espaces sécuritaires qui leur permettent à toutes et tous d’appartenir à un milieu et d’y participer activement. Ils reconnaissent qu’en travaillant ensemble ils ont le potentiel de faire une réelle différence dans leurs communautés respectives.

 

D’un océan aux autres, des jeunes transforment leur communauté

 

Par des formations, des outils éducatifs et la création d’espaces novateurs où amorcer le dialogue avec les décisionnaires et les membres de la communauté, Equitas incite les enfants et les jeunes à devenir les leaders d’aujourd’hui et de demain.

 

À Montréal en décembre dernier, un Forum jeunesse national de 4 jours accueillait plus de 20 jeunes et 20 organisations oeuvrant dans 8 provinces et territoires. Durant ce forum, ils ont renforcé le programme Parlons droits, en plus d’approfondir leurs connaissances et d’acquérir des compétences pour agir sur les enjeux pressants dans leur communauté. Comme le Forum coïncidait avec la Conférence internationale sur l’éducation aux droits humains, les jeunes ont eu la possibilité d’amorcer un dialogue avec des décisionnaires sur des enjeux importants pour eux.

Grâce au nouveau site interactif parlonsdroits.ca, les jeunes de partout au Canada prennent part à des conversations sur l’égalité, l’inclusion et la diversité,
et apprennent à réagir aux problèmes présents dans leur communauté. Le site offre aux jeunes un espace où s’inspirer, partager leur motivation, examiner
des enjeux liés aux droits humains, et planifier des actions. Dans la dernière année seulement, le site a reçu plus de 9 900 visites !

Cette année, dans le cadre de 39 projets d’action communautaire, Equitas a accompagné les enfants et les jeunes dans le développement de connaissances et de compétences pour passer à l’action sur les enjeux qui les touchent directement, dont l’inégalité de genre, la discrimination, la violence, l’intimidation et l’identité.

Encore aujourd’hui, les enfants et les jeunes font face de plus en plus à des obstacles à la participation, surtout les filles et les jeunes femmes, les nouveaux arrivants et les personnes réfugiées, les personnes issues de groupes religieux ou ethniques minoritaires, ainsi que les populations autochtones et les personnes vivant dans la pauvreté. Au cours de la dernière année, Equitas a sensibilisé plus de 120 000 enfants et jeunes partout au Canada à l’importance de briser les obstacles et à se faire entendre.

À la suite des tragiques évènements survenus à Québec en janvier 2017, plusieurs institutions financières du Québec ont fait équipe pour créer le fonds Inclusion pour appuyer des projets axés sur la promotion de valeurs comme l’ouverture, l’inclusion et l’égalité. Equitas a eu l’honneur d’être sélectionnée comme l’un des bénéficiaires du fonds Inclusion. Ces fonds seront utilisés pour optimiser le leadership des enfants et des jeunes en vue de bâtir des communautés plus équitables et pour renforcer les activités d’Equitas à travers la province, en commençant par la ville de Québec.

 

 

 

« Grâce à notre projet, mes camarades et moi sommes mieux renseignés et plus sensibilisés aux initiatives citoyennes qui combattent le racisme. De plus, nous avons ouvert la discussion sur le racisme et échangé nos points de vue. »

– Jeune participant, Montréal

 

Rendre les écoles plus inclusives : une initiative gagnante !

 

En collaboration avec Equitas, le programme de garderie enrichi avant et après l’école de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), a mobilisé 300 élèves du primaire de 8 écoles pour développer des projets d’action communautaire pour rendre leur école plus inclusive. Avec le soutien d’élèves du secondaire formés à l’approche On ne joue pas avec les droits !, des enfants désireux d’aborder certains enjeux dans leur école, ont mis en oeuvre des projets créatifs tels que : des vidéos pour inciter les autres à rendre leur milieu scolaire plus inclusif, une exposition de photos sur les droits de l’enfant, et des jeux pour contrer l’intimidation. Grâce à cette initiative, les élèves du secondaire ainsi que les enfants développent des compétences de leadership et apprennent quelles actions entreprendre pour que leurs terrains de jeu, salles de classe et communautés soient des endroits agréables pour toutes et tous. Les projets ont eu un tel succès que les enfants et les jeunes de la CSEM ont remporté 2 prix pour leur formidable travail : le prix 2018 Innovation in Teaching or Program Delivery Award de l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec, et le prix On ne joue pas avec les droits ! 2017 d’Equitas.

 

Susciter des changements partout dans le monde

 

Les jeunes et les femmes sont le principal moteur de changement social dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Malgré leur ardent désir de participer à la vie de leur communauté, ils se heurtent souvent à des obstacles. Cette année, dans le cadre de l’initiative Rawabet, Equitas a organisé en Tunisie, en Jordanie, au Maroc et en Égypte, 4 groupes de discussion avec les jeunes leaders, les femmes et les personnes vivant avec un handicap afin de les inciter à participer de façon plus dynamique à la promotion de leurs droits sociaux et économiques en utilisant les nouvelles technologies. Les jeunes ont particulièrement souligné l’approche inclusive de ces groupes de discussion basés sur leurs expériences, l’analyse critique et la réflexion, d’où le développement de stratégies pour passer à l’action.

 

Au Sri Lanka, grâce à un atelier de renforcement des capacités portant sur notre programme On ne joue pas avec les droits !, nous avons formé 53 enseignant-e-s, du personnel d’organisations communautaires qui travaillent avec les enfants et des membres du gouvernement, sur l’importance de l’éducation aux droits humains pour les enfants pour promouvoir l’unité et la réconciliation. Après la formation, 18 plans pour le transfert des apprentissages ont été mis en oeuvre et 2 projets d’action communautaire ont été développés. Les projets ont utilisé On ne joue pas avec les droits ! dans les écoles du dimanche de 4 différentes communautés confessionnelles pour promouvoir les valeurs des droits humains.

 

Au Sénégal, 2 forums jeunesse ont rassemblé 134 jeunes, 11 décisionnaires municipaux et leaders traditionnels, ainsi que des représentantes et représentants de l’État. Ces personnes ont eu l’occasion de partager les leçons apprises et les bonnes pratiques pour contrer la violence à l’égard des femmes et des filles, et améliorer l’accès à l’éducation en facilitant l’acquisition d’un acte de naissance. De plus, les activités proposées dans On ne joue pas avec les droits ! ont été réalisées dans 7 écoles. Plusieurs des jeunes qui participaient à ces activités venaient de milieux défavorisés et de familles vivant dans la pauvreté. Certains jeunes étaient également victimes de violence ou obligés de travailler. Plus de 200 enfants, dont plus de la moitié étaient des filles, ont bénéficié de ces activités de promotion des valeurs des droits humains.

 

« J’ai appris comment régler les problèmes et comment participer au développement de ma communauté.  » 

– Jeune participante au Forum jeunesse, Sénégal

6 Stratégies d'Equitas pour la participation accrue des enfants et des jeunes (adoptez-les vous aussi !)

  • CRÉER DES POSSIBILITÉS !

Les enfants et les jeunes sont beaucoup plus capables que vous ne le pensez. Nos projets d’action communautaire sont entièrement développés et menés par des enfants et des jeunes, ce qui leur donne l’espace et la possibilité de contribuer à leur manière aux changements qu’ils souhaitent voir dans le monde.

 

  • PASSER LE MICRO !

Nous encourageons la participation des enfants et des jeunes en les incitant à agir et à partager leurs idées et réflexions. Lors du Forum jeunesse au Sénégal, nous avons confié la responsabilité de modérer les discussions à des jeunes, ce qui leur a donné la possibilité de démontrer leur leadership et de
renforcer leurs capacités et leur confiance.

 

  • ALLER DROIT AU BUT !

Dans notre travail avec les enfants et les jeunes, nous utilisons un langage inclusif, simple et direct pour que tout le monde comprenne, et pour nous assurer que les jeunes voudront prendre part à des discussions réfléchies. Notre programme On ne joue pas avec les droits ! utilise des jeux pour promouvoir des valeurs des droits humains telles que le respect, l’équité et l’acceptation, et amorcer des discussions sur les sentiments, pensées, attitudes, comportements et actions des jeunes en lien avec ces valeurs.

 

  • FAIRE PREUVE DE CRÉATIVITÉ !

L’utilisation de pratiques artistiques permet de créer des espaces pour les jeunes où ces derniers peuvent s’exprimer, lancer des idées créatives et formuler des stratégies avec les adultes. À Winnipeg, l’un des nos partenaires Parlons droits, Graffiti Art Programming, utilise l’art de la rue pour amorcer des dialogues sur des enjeux liés aux droits humains. Cette année, plus de 1 000 Manitobain-es ont assisté à un festival de musique organisé sur le thème de l’égalité de genre et la diversité des voix dans le hip-hop.

 

  • ALLER À LEUR RENCONTRE !

Equitas croit que le fait de rencontrer les enfants et les jeunes dans leurs espaces (face à face ou en ligne), là où ils se sentent à l’aise, en sécurité et sûrs de pouvoir partager leurs idées, est une excellente façon d’accroître la participation. Notre nouveau site Web Parlons droits a été créé avec un comité consultatif composé de jeunes afin de nous assurer qu’il reflète leurs idées et besoins et favorise l’engagement des jeunes.

 

  • LES LAISSER S’EXPRIMER HAUT ET FORT !

Dans le cadre de leur projet d’action communautaire, un groupe de jeunes femmes de La Maison d’Haïti a publié une trousse sur les relations égalitaires, la violence conjugale, le harcèlement et les agressions sexuelles. Le projet a eu un tel succès qu’il a mené à la création d’un comité composé de leaders communautaires et politiques de Montréal en vue de s’attaquer aux problèmes de la violence sexuelle et de l’inégalité de genre dans les écoles. Depuis, le projet ainsi que le comité ont bénéficié d’une importante couverture médiatique et d’un appui de la part de la communauté.

 

 

Témoignages

Maroc

« Notre pièce de théâtre présentait des enjeux importants, mais de façon humoristique. Les mères présentes nous ont remerciés de les avoir aidées à prendre conscience des conséquences néfastes du mariage précoce sur la santé de leurs filles. »
Maha, jeune participante du Maroc (février 2016)

Winnipeg, Canada

« La vidéo continue d’être visionnée et partagée avec la communauté. Il arrive souvent que l’on reconnaisse les jeunes dans la vidéo; elles sont aujourd’hui devenues des personnes-ressources dans la communauté sur les questions de santé mentale … Notre vidéo a été montrée à nos leaders et à notre directrice générale qui l’a ensuite présentée en Suisse, lors d’une conférence sur la violence faite aux femmes autochtones.»
Responsable du Centre Ma Mawi Wi Chi Itata, partenaire d’Equitas travaillant auprès des jeunes autochtones de Winnipeg, Canada (mai 2016).

En savoir plus

Découvrez notre travail sur la participation des enfants et des jeunes au Canada, Sénégal, Tanzanie, Colombie, Moyen-Orient et Afrique du Nord et au Sri Lanka.

Equitas – Leader en matière de programmes jeunesse

  • Prix ​​Multiculturel de la Colombie-Britannique (2016) en reconnaissance de notre travail pour le renforcement des communautés accueillantes et inclusives en Colombie-Britannique et à travers le Canada.
  • Prix des Tri-Cities (2015) pour On ne joue pas avec les droits! Colombie Britannique
  • Equitas a été décerné le prix de la Comission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Québec (2014) pour son travail avec les enfants et la jeunesse.
  • Prix ​​Trailblazer (2014) de la Coalition canadienne pour les droits de l’enfant
  • Prix d’excellence de la Fondation canadienne des relations raciales (2012) pour l’engagement des jeunes dans la lutte contre les inégalités, l’exclusion et le racisme grâce à son programme Parlons droits mis en œuvre à Montréal, Vancouver et Winnipeg.
  • Prix de la citoyenneté Ann Greenup (2009) reconnaissant nos efforts exceptionnels dans la lutte contre le racisme au Québec
  • Attribution d’une Mention honorable et Prix d’excellence dans le domaine de lutte contre le racisme au Canada (2008) par la Fondation canadienne des relations raciales
  • Reconnu en tant que meilleure pratique dans A Compendium of Good Practice: Human Rights Education in the School Systems of Europe, Central Asia and North America par le Conseil de l’Europe, BIDDH OSCE, HCDH ONU, et l’UNESCO et dans les Bonnes idées pour l’intégration sur le site Web de Villes en Migration

SOUTENEZ nos efforts d’éducation aux droits humains au Canada et dans le monde.

Donnez à des filles et de garçons comme Pamithi et Shehaha au Sri Lanka les outils nécessaires pour qu’ils puissent participer à la vie de leur communauté avec un esprit ouvert.

Appuyez nos projets pour des enfants comme Veronica, Jaden et leurs camarades de classe au Canada pour qu’ils apprennent à connaître les valeurs des droits humains telles que l’inclusion et le respect de la diversité.    

L’éducation aux droits humains encourage le déploiement de solutions communautaires novatrices qui mènent au changement. Ensemble, nous pouvons y arriver. Donnez aujourd’hui.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste