Enfants et jeunes de Vancouver s’unissent dans leur diversité

Home » Histoires du terrain » Enfants et jeunes de Vancouver s’unissent dans leur diversité

Tom Higashio n’avait que trois mois lorsqu’il a quitté son Japon natal pour le Canada, mais cette promesse d’une vie de possibilités l’a inspiré à son tour à ouvrir de nouveaux horizons pour les enfants de sa communauté à Vancouver.  Tom a grandi avec sa mère monoparentale et pendant qu’elle travaillait d’arrache-pied il prenait soin de sa soeur. « J’ai toujours su que je devais transmettre ce que j’avais appris », raconte-t-il. Depuis 14 ans, Tom s’occupe des loisirs jeunesse au Centre communautaire Britannia de Vancouver, reconnu pour ses riches échanges culturels. Son but : « tout mettre en œuvre pour que les jeunes deviennent les meilleures personnes possibles. » C’est après avoir pris part à la formation On ne joue pas avec les droits! d’Equitas en 2006 que l’engagement de Tom envers les droits de l’enfant s’est renforcé. Depuis, le programme a été intégré aux camps de jour du Centre. Il explique : « Au camp, les enfants peuvent se familiariser avec les droits tout en jouant ». Britannia étant une communauté multiculturelle, ce type d’initiative est essentiel pour promouvoir le respect et l’inclusion. Mais Tom ajoute que « toute collectivité en a besoin. » En six ans, Tom et son équipe ont sensibilisé près de 30 000 enfants et jeunes grâce au programme. Chaque semaine, au Centre, les enfants mettent en scène leurs droits et responsabilités dans le gymnase, ou ils parlent dans un parc de respect de la diversité, de coopération, d’inclusion et d’équité. « Il y aura toujours des conflits mais c’est la façon de les gérer qui importe », explique Tom. Aujourd’hui, le Centre Britannia incorpore les droits de l’enfant dans ses pratiques d’embauche et ses communications avec les parents. Tom a aussi milité en faveur d’une formation annuelle On ne joue pas avec les droits! pour Vancouver et ses environs. Au fil des années, l’engagement de Tom envers les droits de l’enfant a inspiré plusieurs membres de son équipe à faire une différence. Certains sont devenus enseignants et utilisent la trousse dans leur classe, d’autres prennent part à des initiatives destinées aux enfants au niveau international. « Plusieurs d’entre eux militent avec passion en faveur des droits de l’enfant », souligne-t-il. L’équipe de Tom est l’une des premières dans la province à avoir adopté le nouveau programme Parlons droits d’Equitas pour les 12-18 ans. Depuis deux ans, pour leur camp sur la diversité ils utilisent ses activités pour permettre aux jeunes de connaître leurs droits, leurs valeurs communes et leurs différences, et d’identifier des occasions de s’impliquer dans leur collectivité. « Ça fait réfléchir et c’est émotif », affirme Tom, « mais les jeunes sentent qu’ils peuvent s’exprimer sans être jugés. » En décembre 2011, lors de la Journée internationale des droits humains, Tom a reçu le premier prix On ne joue pas avec les droits! pour souligner l’impact que lui et son personnel ont sur la vie quotidienne des enfants et des jeunes de Vancouver. « J’ai une super équipe qui veut faire ce qu’il y a de mieux pour ces jeunes. jeunes. C’est ce qui fait la réussite du programme. »

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste