Ce que je ne raterais pour rien au monde

Home » Blogue Equitas » Ce que je ne raterais pour rien au monde

Montréal- Alors que pour les autres le mois de juin à Montréal peut représenter la Formule 1 ou le festival de Jazz, pour moi c’est le Programme International de Formation aux Droits Humains (PIFDH) et la rencontre avec des défenseurs de droits humains  et des éducateurs extraordinaires  venus du monde entier qui définissent ce mois de l’année. Les sujets des discussions et les histoires personnelles sont parfois très dures.  Je me rappelle d’une participante Rwandaise qui, les yeux remplis de larmes, nous a raconté comment elle a survécu le génocide… beaucoup ont fondu en larmes mais nous avons pris conscience de la force humaine à s’attacher à la vie et à survivre malgré tout. A la fin de chaque formation, je retourne chez moi optimiste. Au fil des formations j’ai appris  à connaître l’engagement et le courage des participants qui refusent d’abandonner malgré les défis et les menaces auxquels ils sont confrontés. Ma foi en la bonté fondamentale de l’humanité et mon espoir pour l’avenir sont alors rétablies.

Participants of the 2012 International Human Rights training program
Tout au long du programme, Equitas va renforcer la capacité de ces participants à mettre en œuvre des activités d’éducation aux droits humains qu’ils implanteront dans leurs pays pour construire l’égalité, le respect de la diversité et des sociétés inclusives. Et même si le travail est intensif durant ces 3 semaines de formation, il ya toujours beaucoup de rires et de plaisir à partager. Si vous me cherchez durant le mois de juin vous savez désormais où me trouver. Je serai au PIFDH. Et quand cette 34ième  édition prendra fin, j’aurai hâte de m’engager dans la 35ième  édition. Par Ian Hamilton, Directeur général d’ Equitas.[:]