Allumer l’étincelle du leadership et de l’engagement des femmes en Libye et dans le monde

Home » Blogue Equitas » Allumer l’étincelle du leadership et de l’engagement des femmes en Libye et dans le monde

ALAA MURABIT – Libye

 

Cette histoire fait partie de la série Nous sommes le changement en droits humains pour célébrer le 50e anniversaire d’Equitas (#Equitas50). Tout au long de l’année 2017, découvrez les histoires de 50 défenseur-e-s des droits humains. Ce ne sont là que quelques leaders parmi des centaines qui, avec l’appui d’Equitas, changent des vies à travers le monde par l’éducation aux droits humains.

 

Née à Saskatoon, au Canada, Alaa Murabit est la sixième enfant d’une famille de onze ayant immigré de la Libye au Canada au début des années 1980. Au sein de la famille musulmane des Murabit, les filles sont considérées comme étant égales à leurs frères. Ainsi, lorsque sa famille a déménagé en 2004 à Zawia, en Libye, Alaa a été troublée par la discrimination sexuelle qu’elle a vécue ainsi que par la manière dont sa religion servait à justifier ces inégalités.

Elle s’est alors mise à se questionner quant à ses aspirations et son rôle en tant que femme musulmane. Elle tient toutefois à clarifier qu’elle ne voit pas la discrimination et l’injustice comme étant des problèmes réservés à la Libye ou aux pays de la région. Elle les remarque partout, sous différentes formes, mais avec les mêmes causes profondes. En grandissant, Alaa a constaté que le Canada devenait de plus en plus intolérant envers les gens qui étaient comme elle, agissaient comme elle ou avaient les mêmes croyances qu’elle. Cela lui a fait comprendre qu’elle devait se tenir debout.

« Nous devons faire mieux, non seulement les uns envers les autres ne serait-ce que par un sentiment d’humanité, mais aussi parce que personne ne le fera à notre place », dit-elle.

Après avoir terminé ses études secondaires à l’âge de quinze ans, elle s’est inscrite à l’École de médecine de l’Université de Zawia. Sa dernière année d’université, en 2011, coïncidait avec le début de la révolution libyenne. Inspirée par le rôle crucial des femmes dans la révolution, elle a fondé Voice of Libyan Women (VLW) pour mobiliser et habiliter politiquement, économiquement et culturellement ses concitoyennes. Comme elle le dit si bien : « Si mes parents ne s’étaient pas déplacés au Canada dans les années 1980, j’aurais facilement pu être dans cette situation ». Dr Murabit a terminé son diplôme de médecine à Zawia. Elle décide de poursuivre ses études quelques années plus tard et s’inscrit à la London School of Economics, où elle obtient une maîtrise en stratégie internationale et diplomatie.

Alaa a participé en 2012 au Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) d’Equitas à Montréal, au Canada. Grâce à ce programme de trois semaines, elle a acquis les outils et les compétences pratiques pour rendre son travail plus efficace.

«J’ai appris davantage sur la « culture des droits humains » et ce que cela signifie. Je pense que cela m’a beaucoup aidé en tant qu’individu à comprendre ce que nous pouvons et ne pouvons pas attendre de nous-mêmes, et à être fiers de l’impact que nous avons, même s’il est petit», dit-elle.

Bien que la VLW ait élaboré une charte pour les femmes libyennes, ait mis sur pied des centres pour femmes dans de nombreuses villes et ait réuni avec succès des centaines de décideurs et de défenseurs lors de ses conférences One Voice, c’est la campagne Noor de VLW qui a fait connaître Alaa. Initialement axée sur l’utilisation des textes du Coran pour soutenir les droits des femmes, la campagne a touché plus de deux millions de personnes indirectement via les médias et des dizaines de milliers dans les écoles, les universités et les milieux de travail. La campagne nationale a d’abord été diffusée par l’intermédiaire de panneaux d’affichage et de publicités télévisées et radiophoniques. Par la suite, plus de trente-cinq équipes ont été créées partout à travers le pays et ces équipes ont organisé des séminaires pour plus de 50 000 personnes, dont 37 000 ont répondu à des sondages. Grâce aux résultats des sondages, la VLW a pu mieux évaluer les formes de violence et en savoir davantage sur l’identité des responsables de ces violences selon la communauté.

Les initiatives de sensibilisation communautaire de la VLW ont créé des occasions d’échange et de partage qui, à leur tour, ont permis des occasions de changement. « Nous devons reconnaître qu’il n’y a pas qu’une seule voie au changement », explique Dr Murabit. «Favoriser un changement au niveau culturel est un défi en raison des barrières sociales et culturelles. Ainsi, en Libye comme ailleurs, cela implique non seulement les droits des femmes, mais aussi les inégalités en matière de santé et d’éducation, de sécurité et de justice, un ensemble de questions complexes et interdépendantes qui ne peuvent être résolues par le simple partage d’information».

Alaa affirme qu’elle doit beaucoup de son succès à sa famille. Son TED Talk, publié en juillet 2015, a été visionné plus de 1,9 million de fois. Au cours de cette présentation à la fois humoristique et convaincante, elle parle des nombreuses leçons qu’elle a tirées en grandissant dans une famille nombreuse. C’est dans sa famille qu’elle a pu apprendre les structures de pouvoir, les alliances, la façon de transmettre un message et, surtout, l’importance d’assurer sa place à la table.

Depuis 2011, les champs d’intérêt d’Alaa se sont élargis. Elle a récemment été nommée parmi les dix-sept porte-paroles des objectifs de développement durable des Nations Unies, avec pour mandat d’appuyer le Secrétaire général de l’ONU à favoriser l’engagement et la mobilisation pour l’atteinte des objectifs mondiaux. Elle a également occupé le poste de Haut-Commissaire des Nations Unies en matière de santé, d’emploi et de croissance économique, ainsi que de conseillère pour l’étude mondiale sur la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU en matière de femmes, paix et sécurité. Elle est membre d’Ashoka, membre directrice au MIT Media Lab et membre fondatrice de l’initiative Everywoman Everywhere de l’Université de Harvard. Elle est aussi administratrice à International Alert et Keeping Children Safe.

Aujourd’hui, elle continue de travailler sur des enjeux liés à la justice, aux processus de paix inclusifs, à la résolution de conflits, de même qu’aux inégalités dans un contexte de mauvaise gouvernance, notamment dans les pays où il y a une forte concentration de réfugiés. Elle s’intéresse également à la santé publique et à la manière dont les problèmes de santé et des soins de santé inadéquats peuvent contribuer aux inégalités dans d’autres sphères. Elle considère que des soins de santé adéquats, en particulier pour les femmes et les minorités, sont impératifs si on souhaite avoir une société inclusive. Un des enjeux transversaux à l’ensemble de ces questions est sans aucun doute celui de veiller à ce que les voix des personnes les plus touchées soient toujours incluses dans le processus de prise de décision. C’est un appel à la justice et à l’inclusion afin que « tous et toutes aient un siège à la table ».

 


ALAA MURABIT – Libye
Porte-parole des objectifs de développement durable des Nations Unies
Haut-Commissaire des Nations Unies en santé, emploi et croissance économique
Conseillère pour l’étude mondiale sur la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU en matière de femmes, paix et sécurité
Fondatrice de Voice of Libyan Women
Participante au Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) d’Equitas, 2012


Histoire rédigée par Susan Luccini, SML Publishing. www.smlpublishing.com

Membre de l’Association of Personal Historians (APH) et ancienne directrice de l’adhésion des membres, vice-présidente et directrice de la documentation au conseil d’administration d’APH.

 

 

Le Programme international de formation aux droits humains d’Equitas est en partie réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

Avez-vous aimé cette histoire? Appuyez-nous! Même les plus petits dons peuvent aider Equitas à remplir sa mission.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste