Equitas souligne la journée nationale de l’enfant et reçoit le Prix Droits et Libertés 2014

Home » Nouvelles » Dernières nouvelles » Equitas souligne la journée nationale de l’enfant et reçoit le Prix Droits et Libertés 2014

20 novembre 2014 

Equitas – Centre d’éducation aux droits humains est fier de souligner la Journée nationale de l’enfant grâce à sa campagne de cartes postales On ne joue pas avec les droits qui a suscité la participation de milliers de jeunes à travers le pays et contribué à renforcer chez eux la connaissance des droits humains, le respect de la diversité et les aptitudes requises pour résoudre les conflits de façon pacifique.

Depuis mai 2014, Equitas a remis plus de 10 000 cartes postales à des écoles primaires et secondaires, des camps d’été, des centres d’activités parascolaires, des organismes communautaires et à des citoyens partout au Canada.

Cette campagne, qui s’adresse principalement aux jeunes de 6 à 12 ans, comporte des activités éducatives sur les droits des enfants et culmine avec l’envoi d’une carte postale au premier ministre du Canada. Elle peut aussi être envoyée à un membre du Parlement ou tout autre décideur public. L’objectif est d’encourager les jeunes à réfléchir sur leurs droits, à partager leurs idées et à se faire entendre, conformément à l’article 12 de la Convention internationale des droits de l’enfant qui stipule que tout enfant a le droit d’exprimer des opinions et que les adultes doivent prendre celles-ci en considération. Depuis mai 2014, Equitas a remis plus de 10 000 cartes postales à des écoles primaires et secondaires, des camps d’été, des centres d’activités parascolaires, des organismes communautaires et à des citoyens partout au Canada.

« Nous sommes très heureux du succès remporté par cette campagne qui contribue à encourager la participation des jeunes et à consolider les valeurs positives et les principes fondamentaux énoncés dans la Convention internationale des droits de l’enfant, un traité adopté par l’ONU il y a exactement 25 ans aujourd’hui », affirme Ian Hamilton, directeur général d’Equitas. Il ajoute que cette campagne de cartes postales est une belle illustration de la réussite d’On ne joue pas avec les droits, un programme lancé à Montréal en 2005, qui a déjà rejoint plus de 500 000 enfants et qui a été mis en œuvre dans plus de 500 programmes parascolaires et camps d’été à travers le Canada.

Ce prix souligne la contribution d’On ne joue pas avec les droits et Parlons droits, des programmes visant respectivement les 6 à 12 ans et les 13 à 18 ans, pour la promotion des droits humains, de la non-discrimination et de la résolution pacifique des conflits.

Equitas reçoit le Prix Droits et Libertés 2014

En reconnaissance pour l’excellence de ses programmes d’éducation à l’intention des enfants et des jeunes de Montréal, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec remet aujourd’hui le Prix Droits et Libertés 2014 à Equitas. Ce prix souligne la contribution d’On ne joue pas avec les droits et Parlons droits, des programmes visant respectivement les 6 à 12 ans et les 13 à 18 ans, pour la promotion des droits humains, de la non-discrimination et de la résolution pacifique des conflits. Le Prix sera remis à l’hôtel de ville de Montréal à l’occasion du 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant.

À propos d’Equitas

Equitas – Centre international d’éducation aux droits humains a été fondé à Montréal en 1967 par un groupe d’éminents universitaires et militants sociaux – notamment John P. Humphrey, l’un des rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme; et Thérèse Casgrain, militante pour le droit de vote des femmes au Québec. C’est une organisation sans but lucratif vouée à l’avancement de l’égalité, la justice sociale et le respect de la dignité humaine par des programmes d’éducation aux droits humains transformateurs, au Canada et partout dans le monde. Equitas fournit les outils nécessaires pour modifier les attitudes et les comportements, permettant ainsi un changement social durable. Ses programmes d’éducation aux droits humains ont des répercussions mesurables et emploient une méthodologie dont le caractère novateur est reconnu par le Haut-Commissariat pour les droits de l’homme de l’ONU.

Nos partenaires

Le succès des programmes Parlons droits et On ne joue pas avec les droits d’Equitas est rendu possible grâce à la généreuse contribution de nombreux partenaires, notamment le Groupe Banque TD, TELUS, la Ville de Montréal, la Fondation du Grand Montréal et le ministère québécois de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste