fbpx Skip to main content

Ricki Kgositau-Kanza | Directrice exécutive, AIDS Accountability International

Ricki_Kgosiatau

Tshepo Ricki Kgositau-Kanza (elle) a une formation en relations internationales avec une spécialisation en droit international des droits humains et en diplomatie de l’université Monash. Ricki est actuellement directrice exécutive d’Accountability International, dont le travail consiste à demander aux dirigeant-e-s de rendre des comptes sur leurs engagements internationaux et continentaux en matière de droits humains, de politique, de santé et de développement, afin d’accroître la responsabilité envers les communautés marginalisées. Elle se passionne pour les réformes juridiques et politiques dans la région afin de faire progresser la justice socio-économique et la responsabilité. Elle a gagné une affaire devant la Cour constitutionnelle visant à obtenir la reconnaissance légale du genre devant la Haute Cour du Botswana en 2017 et continue d’utiliser des victoires stratégiques en matière de litiges d’impact pour obtenir des gains législatifs et politiques. Ricki est l’ancienne directrice de Gender DynamiX et un pilier de la construction du mouvement, ayant cofondée le Southern Africa Trans Forum (SATF). Le SATF est le premier de son genre en tant que collectif régional d’ONG axées sur les trans et dirigées par des trans, faisant avancer le plaidoyer pour l’inclusion, la dignité et les droits humains des Africains trans et de genre divers. En 2016, elle a été nommée Mandela~Washington Fellow dans le cadre du programme phare de l’administration Obama, le YALI (Young African Leaders Initiative), dans le cadre duquel elle a effectué sa résidence à la Goldman School of Public Policy de l’Université de Californie à Berkeley.

Ricki a reçu en 2017 le prix de la plume africaine de l’année et du modèle de l’année de la Fondation Thami Dish en Afrique du Sud, tandis qu’en 2018, elle a fait partie de la liste inaugurale #Awesome50 des activistes, personnalités et allié-e-s LGBTIQA+ africain-e-s. Elle est chroniqueuse pour The Botswana Gazette avec sa chronique hebdomadaire « Queer I » qu’elle utilise pour faire avancer les expériences queer et remettre en question les récits dominants autour et sur les personnes queer. Ricki donne également de son temps au conseil d’administration d’autres ONG telles que Global Advocacy for Transgender Equality (GATE), elle siège au groupe de référence mondial de l’ONUSIDA sur le VIH et les droits humains, elle est membre du groupe consultatif sur la prévention des populations clés convoqué par Global Black Gay Men Connect (GBGMC) et fait partie de la Connexional LGBTI Task Team de l’Église méthodiste d’Afrique australe. Elle est en train d’enregistrer sa propre entreprise sociale, la Ricki Kgositau Foundation, au Botswana, dont l’objectif est de collecter des fonds pour permettre aux personnes trans et aux personnes de genre différent d’avoir accès à des opérations chirurgicales d’affirmation de genre.