fbpx
 

Opération #24h pour agir!

Home » Nouvelles » Dernières nouvelles » Opération #24h pour agir!

Notre initiative 2017-2020: Rawabet – Passerelles technologiques pour l’engagement citoyen

RAWABET signifie « connexions » en arabe. Cette initiative vise à autonomiser les jeunes en Jordanie, en Tunisie, au Maroc et en Égypte pour qu’ils puissent prendre part aux processus démocratiques et exercer leurs droits fondamentaux au moyen de la technologie.


Lire cet article en arabe.

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, le gouvernement planifie des communications destinées aux citoyennes et citoyens tunisiens pour que la population soit informée de l’avancement de la situation et des mesures de protection à suivre. Ces communications ont exclu les personnes sourdes et malentendantes, en l’absence de traduction en langue des signes et de sous-titrage. Des chiffres non officiels parlent de 70 000 à 200 000 personnes ayant un trouble de l’audition en Tunisie, alors que l’Institut national de la statistique (INS) estimait en 2014, qu’il n’y en avait 20 000 au pays. C’est grâce à la mobilisation de la société civile composée de la communauté sourde et d’interprètes en langue des signes tunisienne que ces personnes ont pu accéder aux informations de base concernant le COVID-19. En parallèle, le plaidoyer pour la traduction simultanée des discours officiels de la Présidence de la République et du gouvernement n’a pas abouti.


Consternés par cette invisibilisation des personnes sourdes en Tunisie et par le déni de leur droit à l’accès à l’information les jeunes de Rawabet (cette page est uniquement disponible en anglais) décident d’agir, supportés par le Centre TUMED. Une entrevue d’une heure est prévue avec le président du gouvernement le 19 Avril 2020, annoncée la veille seulement et sans surprise, aucune mesure d’accessibilité n’a été prévue. C’est sur une discussion de groupe Messenger Facebook que le groupe d’éducateurs aux droits humains s’est organisé, et une idée a émergé rapidement : il faut rendre l’invisible, visible, il faut mettre la pression sur les médias et le gouvernement pour que ce droit soit appliqué.

En 24 heures et en temps de confinement général, il fallait utiliser la technologie et envahir les réseaux sociaux pour exiger la présence d’une ou un interprète en langue des signes tunisienne. Et c’est ainsi que les jeunes de Rawabet ont élaboré plusieurs mots-clics sur cette même discussion Messenger Facebook avec des messages comme :

# حق الاصم في النفاذ للمعلومة « le droit à l’accès à l’information pour les sourds »

# لغة الإشارات حق موش مزية « la langue des signes est un droit, non une faveur »

#الحق_لنفاذ_المعلومة_للجميع « le droit à l’accès à l’information pour tous »

Le 18 Avril 2020 vers 23h30, les commentaires commencent à fuser par les jeunes de l’initiative Rawabet. Ces derniers ont contacté leurs réseaux d’activistes en droits humains, d’associations de personnes sourdes, et même leur entourage et leur famille ont participé. Le mot a vite tourné, et le lendemain matin, une personne sourde lance un appel via une vidéo Facebook en demandant à la communauté sourde de se joindre à cette campagne en ligne, suivi par l’appel d’une jeune interprète en langue des signes et membre de Rawabet, toujours à travers une vidéo Facebook, expliquant comment procéder. En quelques heures, des centaines et des centaines de commentaires s’ajoutent à la publication de la chaine de télévision nationale annonçant l’entrevue avec le chef du gouvernement avec l’apparition de nouveaux mots-clics, principalement « # انا اصم حقي نفهم الخطابات بلغتي » qui veut dire « je suis sourd, j’ai le droit de comprendre les discours avec ma langue » élaboré par les personnes sourdes elles-mêmes.

Trois heures avant le début de l’entrevue, nous avons appris, que contrairement aux discours précédents, celui du 19 avril 2020 serait traduit en direct à la télévision en langue des signes. Grand moment de soulagement et de satisfaction de voir comment cette campagne en ligne amorcée par les jeunes de Rawabet, a contribué à mettre la pression sur le gouvernement. Cela a également aidé à appuyer le plaidoyer mené depuis des années par les organismes des personnes sourdes et, plus récemment, des associations d’interprètes en langue des signes pour l’accès à l’information des personnes sourdes à travers la langue des signes tunisienne. La réussite de cette campagne tient principalement à la grande mobilisation de la communauté sourde qui a relayé l’information en masse et a participé à l’envahissement des réseaux sociaux. Cela a permis, quelques jours plus tard, le 23 Avril 2020, de traduire simultanément en langue des signes, pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, le discours du Président de la République.

  • Pour en savoir plus sur l’initiative régionale de Rawabet, Cliquez ici (en anglais seulement)
  • Suivez les dernières nouvelles de Rawabet sur Facebook (en arabe seulement)
Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste