Le 1er août, 2012 : Equitas s’allie aux enfants de Montréal-Nord contre la discrimination et l’intimidation

Home » Nouvelles » Dernières nouvelles » Le 1er août, 2012 : Equitas s’allie aux enfants de Montréal-Nord contre la discrimination et l’intimidation

 Les camps d’été On ne joue pas avec les droits parlent respect Quelque 500 enfants des camps de jour de l’arrondissement de Montréal-Nord s’entraîneront à lutter contre la violence et l’intimidation tout en célébrant leur diversité lors d’une journée d’activités On ne joue pas avec les droits le mercredi 1er août. « Nous préparons les enfants à devenir des superhéros des droits humains en mission pour faire régner le respect et l’inclusion », dit Ian Hamilton, Directeur général d’Equitas. « À Montréal-Nord, où les minorités visibles forment le tiers de la population, ces enfants peuvent montrer la voie pour améliorer la vie dans le quartier ». On ne joue pas avec les droits est un programme d’Equitas conçu pour les 6 à 12 ans pour contrer la discrimination et aider à construire des communautés multiculturelles saines et inclusives à travers le pays. Il outille les camps de jour, les programmes parascolaires, les organismes communautaires et les municipalités en leur offrant des ressources pratiques pour amener les enfants à comprendre, adopter et véhiculer les valeurs de droits humains. La trousse On ne joue pas avec les droits propose des jeux interactifs pour faciliter une réflexion sur le respect, la collaboration, la responsabilité et la résolution pacifique des conflits. « Éduquer et encourager des enfants à célébrer la diversité et à traiter les différences des autres avec respect est la clé du développement de communautés saines et dynamiques », affirme Amélie Picher, Directrice, Relations communautaires, Groupe Banque TD, un des bailleurs de fonds principaux du programme. On ne joue pas avec les droits! touche plus de 80 000 enfants au Canada cette année, dont 15 000 à Montréal. Montréal-Nord a été l’un des premiers camps à introduire le projet en 2004, avec le soutien de la Ville de Montréal et du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec.

« Un enfant sur 10 au Québec subit de l’intimidation à l’école, c’est déchirant », dit Élise Voyer, Chargée de programme pour le Québec chez Equitas. « Les parents et les responsables de camps nous disent que On ne joue pas avec les droits aide les enfants à rejeter les attitudes discriminatoires et à exiger le respect et l’inclusion pour eux-mêmes et les autres. Nous pensons que cette nouvelle génération peut amener le changement positif que nous espérons ».

D’autres journées dédiées à On ne joue pas avec les droits s’organisent à Rivières-des-Prairies, St-Laurent et Ville-Marie en août, ainsi que dans plusieurs communautés au pays. Plus d’informations sur On ne joue pas avec les droits!    

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste