Haïti : les sources du changement

Home » Nouvelles » Dernières nouvelles » Haïti : les sources du changement

20 octobre 2014

Le projet Promotion de la citoyenneté engagée en Haïti, mis en œuvre par une vingtaine d’organisations de la société civile haïtienne en partenariat avec Equitas et GARR, donne des résultats impressionnants et concrets. L’équipe d’Equitas, qui s’est rendue récemment dans trois communautés haïtiennes participant au projet (Gressier, La Victoire et Thomassique), a constaté à quel point chacune d’entre elles a su trouver une manière originale pour résoudre un problème lié à l’eau potable. Les membres de ces communautés avaient identifié cet enjeu de droits humains comme étant prioritaire grâce à la trousse éducative Je m’engage, ensemble nous bâtissons développée dans le cadre de ce projet.

Grâce à cet effort commun qui a réuni près de 150 personnes de La Victoire, une cinquantaine de familles de la région ont désormais accès à de l’eau potable.

Ces communautés ne disposant pas d’eau courante à la maison, elles dépendent de différents points d’eau potable pour leur approvisionnement. Compte tenu de leur importance pour le bien-être et le bon fonctionnement des communautés, ces points d’eau constituent souvent des sources de conflits et des endroits où sont commises diverses agressions.

À La Victoire, une municipalité fortement affectée par le choléra en 2013, les membres de la communauté ont décidé de travailler ensemble pour réhabiliter un point d’eau qui était inutilisé depuis 14 ans. Grâce aux efforts communs de plus de 150 personnes, une cinquantaine de familles de La Victoire ont désormais accès à de l’eau potable.

« Ensemble nous pouvons prendre en main notre développement, et ce même quand l’État est absent », raconte Edex Paul, un jeune leader et résidant de La Victoire. Cette réussite a démontré à la population combien la solidarité et le travail d’équipe permet d’accomplir de grandes choses et pour le bien de toute la communauté. Plusieurs femmes et jeunes ont de plus pris conscience qu’ils pouvaient prendre leur place dans la société et exercer leur leadership. Lors de la visite de l’équipe d’Equitas, le groupe avait déjà entrepris une nouvelle campagne de sensibilisation au choléra.

Prévenir les accidents et la violence

À Gressier, la communauté s’est serrée les coudes pour aménager un point d’eau potable dont l’accès était devenu dangereux. Cette initiative a amené la population à discuter des nombreux conflits entourant l’utilisation de l’eau et à proposer des solutions pour chacun d’eux. Là encore, de nombreux individus ont pris conscience qu’ils peuvent prendre en main leur développement.

À Gressier, la population a discuté des nombreux conflits entourant l’utilisation de l’eau et a identifié des solutions pour chacun d’eux.

En raison de leur importance et parce  qu’ils sont parfois situés dans des endroits isolés, les agressions près des points d’eau sont monnaie courante. À Thomassique, une communauté de         70 000 habitants où l’on doit parcourir jusqu’à deux kilomètres pour trouver de l’eau,  ce problème est particulièrement aigu : les jeunes filles sont souvent victimes d’agressions sexuelles. Pour trouver une solution, 23 organisations issues de tous les secteurs de la communauté se sont mobilisées pour mener à bien une campagne de sensibilisation contre la violence envers les jeunes filles lorsqu’elles vont chercher de l’eau potable.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste