HAÏTI: Construire une citoyenneté engagée et une démocratie participative

Home » Histoires du terrain » HAÏTI: Construire une citoyenneté engagée et une démocratie participative

Après le séisme dévastateur qui a eu lieu il y a déjà plus d’un an, les partenaires d’Equitas en Haïti ont observé que les conditions de la plupart des populations vulnérables affectées allaient en se détériorant. Ils ont notamment noté une escalade de la violence ainsi qu’une certaine apathie et un manque de volonté collective à assumer une part de responsabilité pour le bien-être dans les camps. Mais, ce qui a le plus frappé nos partenaires c’est que ces populations n’avaient ni les habiletés ni les outils requis pour s’attaquer aux problèmes qu’elles vivaient. Au cours de l’an dernier, grâce à un financement de l’ACDI et de l’Organisation internationale de la Francophonie, dix-huit organisations partenaires haïtiennes appuyées par Equitas ont travaillé auprès des populations locales. Ces organisations ont réussi à rassembler différents groupes et à les aider, dans un premier temps, à identifier les problèmes qu’ils avaient en commun puis à imaginer collectivement des solutions, dans le respect des valeurs des droits humains.

Sept initiatives locales ont été entreprises dans différentes régions, notamment des formations destinées aux parents sur les droits de leurs enfants et comment en être responsables ; avec le résultat suivant : des comités de parents ont été mis en place pour créer un environnement plus sécuritaire pour les enfants. À Port-au-Prince, 50 jeunes vivant dans des camps de personnes déplacées ont été sensibilisés à leur responsabilité civique quant à la gestion de l’environnement. Ils ont alors décidé de mettre en œuvre une série d’activités dans les camps afin de susciter chez les gens des comportements positifs en vue d’améliorer leur environnement (meilleure gestion des installations sanitaires et des déchets). D’autres initiatives ont mené à l’inclusion des femmes dans la gestion des camps et à une plus grande protection des femmes et des enfants contre la violence. Grâce à un nouveau financement du Ministère des Relations internationales du Québec, Equitas sera en mesure d’étendre son travail avec ses partenaires haïtiens, c’est-à-dire évaluer et analyser le succès de ces sept activités, développer un outil pédagogique fondé sur ces réussites pour engager les citoyens dans la démocratie participative et former ensuite d’autres formateurs communautaires à l’utilisation de ce nouvel outil pédagogique, qui sera utilisé auprès des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables et marginaux dans tout le pays.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste