En Haïti, la communauté de Thomassique s’engage pour les personnes vivant avec un handicap

Home » Blogue Equitas » En Haïti, la communauté de Thomassique s’engage pour les personnes vivant avec un handicap
Le match de soccer avec des enfants vivant avec un handicap qui a réuni la communauté de Thomassique.

 

Grâce à la collaboration entre les leaders locaux et un maire engagé, la communauté de Thomassique en Haïti se mobilise pour l’inclusion et les droits des personnes vivant avec un handicap.  

 

En Haïti, les personnes vivant avec un handicap doivent faire face à un manque criant d’infrastructures pour garantir l’accessibilité des espaces publics. En plus d’être restreintes dans la mobilité, elles sont aussi victimes de préjugés qui mènent souvent à l’exclusion sociale. Il est impératif dans ce contexte d’assurer que les personnes vivant avec un handicap puissent avoir accès à l’école, aux services de santé et à l’emploi.  

Cependant, les espaces pour un dialogue significatif entre la société civile et les acteurs étatiques restent rares et ne favorisent pas l’inclusion de groupes marginalisés et discriminés.  

Un maire engagé pour la citoyenneté inclusive

La stratégie adoptée par Equitas et ses partenaires du Programme de citoyenneté engagée dans le cadre du projet « Renforcer l’éducation aux droits humains à l’échelle mondiale », financé par Affaires mondiales Canada, est d’encourager l’engagement et le dialogue entre tous les acteurs de la société.  

Les membres de la communauté, les groupes marginalisés, les leaders communautaires et les responsables politiques se sont réunis à travers des formations et des forums communautaires, afin d’élaborer, de manière participative, des pistes d’actions pour répondre aux enjeux d’inclusion et de droits humains. 

C’est lors d’une formation nationale sur la trousse, Je m’engage, Ensemble nous bâtissons qu’a émergé une collaboration avec Clément Vernet, maire par intérim de la ville de Thomassique. Tout d’abord abordé en tant que responsable politique dans le cadre d’enquêtes communautaires visant à sensibiliser sur les conditions des personnes handicapées, M. Vernet est progressivement devenu un partenaire engagé sur cet enjeu. Cette implication active d’un responsable politique est une des réussites du Programme et de l’approche participative d’Equitas.

M.Vernet fait partie des membres du Comité de vigilance pour le respect des droits des personnes handicapées et des enfants àThomassique (COVIREDPHET).  Le Comité de vigilance a été créé suite au dialogue national de mai 2016, dans le cadre duquel des groupes marginalisés ont été identifiés par les participantes et participants — femmes, enfants, personnes vivant avec un handicap, personnes LGBTQI. Le dialogue national permis la mise en place de plusieurs actions communautaires sur ces enjeux.  

Un des objectifs du comité est d’inclure les personnes vivant avec un handicap dans la planification et la mise en œuvre des activités.

« Dans toutes les discussions et les prises de décisions, les personnes marginalisées ont, pour la plupart, participé activement», explique une accompagnatrice communautaire de Thomassique.

La participation des premiers concernés par un enjeu est cruciale pour la réussite d’un projet, car ces personnes sont les mieux placées pour nommer les obstacles et définir les priorités; en plus d’augmenter leur sentiment de confiance en soi et leur capacité d’action.  

Le comité, avec la participation du maire, est un lieu qui permet un dialogue dynamique et égalitaire entre tous les membres de la communauté sur l’enjeu. Cela permet de faire bouger les choses beaucoup plus rapidement pour la mise en place de projets et d’avoir une vraie portée sur le plan institutionnel.  

Un match de soccer pour changer les mentalités 

En moins de deux ans d’existence, le comité de vigilance de Thomassique a réussi à organiser un atelier de sensibilisation aux droits des personnes handicapées et a été très actif dans les médias pour dénoncer les mauvais traitements et les conditions de vie auxquels ils doivent faire face.  

Cette mobilisation a mené à la mise en œuvre d’actions communautaires, au cœur de la stratégie du Programme de citoyenneté engagée d’Equitas et de ses partenaires.  

Le comité a organisé en août 2017 un match de soccer réunissant des enfants vivant avec un handicap et des enfants sans handicap. Au total 16 enfants ont participé, dont 6 vivant avec un handicap. L’équipe organisatrice faisait l’animation et la sensibilisation auprès des personnes présentes. Cette activité a permis aux enfants d’être sensibilisés, par le jeu, à l’inclusion des enfants vivant avec un handicap. D’après l’une des organisatrices, les efforts du comité ont permis aux membres de la communauté de « prendre conscience que les enfants et les personnes handicapées ont les mêmes droits qu’eux ». 

Cette initiative doit son succès au fait que les personnes ciblées par l’action étaient aussi impliquées dans son organisation. Beaucoup d’enfants vivant un handicap ont dit que c’était la première fois qu’ils prenaient part à une initiative où leur voix et leurs idées étaient écoutées.  

De plus, avec la collaboration du maire et des différents acteurs communautaires, les futures initiatives pour l’inclusion des personnes vivant avec un handicap ont des alliés solides sur qui compter.  

 

Le programme Renforcer l’éducation aux droits humains à l’échelle globale d’Equitas est en partie réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

Avez-vous aimé cette histoire? Appuyez-nous!
Même les plus petits dons peuvent aider Equitas à remplir sa mission.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste