fbpx Skip to main content

Remzi Cej | Directeur, Bureau de l’immigration et du multiculturalisme, ministère de l’Immigration, de la Croissance démographique et des Compétences, Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

IMG_0574d

Remzi Cej utilise les pronoms il et lui, et travaille avec le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Remzi est également un membre fondateur du groupe Bridge to the Rock, un groupe de bénévoles basé à St John’s, Terre-Neuve-et-Labrador, qui soutient les réfugié-e-s LGBTQ+ du monde entier. Remzi est un ancien président de la Commission des droits de l’homme de Terre-Neuve-et-Labrador, et un conférencier vedette pour le projet Speak Truth To Power de Robert F Kennedy Human Rights sur la sensibilisation et l’éducation aux droits humains. Il a reçu le prix humanitaire Terry Fox et a reçu à deux reprises le médaillon des droits humains du YMCA. Il a travaillé pour le Comité international de la Croix-Rouge et l’Association canadienne pour les Nations Unies, et a été bénévole dans des rôles de gouvernance et de défense des droits à Amnesty International et War Child Canada. Plus récemment, Remzi a siégé aux conseils d’administration de Choices for Youth, un organisme communautaire soutenant les jeunes résilients, et de QuadrangleNL, un centre communautaire desservant les résidents 2SLGBTQIA+, ainsi que celui d’Equitas. En plus de l’anglais et du français, Remzi parle albanais, turc, serbe, espagnol et allemand.  Les domaines d’intérêt de Remzi comprennent les droits des réfugié-e-s et des migrant-e-s, les droits des personnes 2SLGBTQIA+ et les droits des minorités religieuses.

Pourquoi Equitas?

Je me suis joint au conseil d’administration d’Equitas pour avoir l’occasion de faire avancer les priorités en matière de droits humains dans un contexte d’apprentissage, tout en profitant de l’expertise que les professionnel-le-s des droits humains de partout dans le monde apportent à Equitas. C’est un plaisir et un honneur de contribuer à l’avancement du travail de l’organisme au niveau du conseil d’administration, en compagnie de membres du personnel et du conseil d’administration très accomplis.

Je suis stimulé par les occasions d’apporter mon expérience et mes perspectives personnelles et professionnelles au travail du conseil d’Equitas. J’ai été un ardent défenseur de la nécessité de faire de l’intersectionnalité un élément clé des programmes et des politiques en matière de droits humains, afin d’assurer une approche horizontale de l’avancement des droits humains. J’espère continuer à apporter cette perspective dans le travail d’Equitas. J’espère que nous pourrons contribuer à faire avancer des enjeux de droits humains comme l’islamophobie, qui continue de me préoccuper. C’est un problème au Canada, mais malheureusement, un problème très pressant à l’échelle internationale. Près de vingt ans après le 11 septembre, les communautés musulmanes continuent de vivre dans un environnement où le discours sur leur présence est sécurisé et où la discrimination est omniprésente.