Home » Qui sommes-nous

Qui sommes-nous

Basée à Montréal, Equitas est l’organisation la plus ancienne et la plus active au Canada en matière d’éducation aux droits humains. Tous nos efforts sont consacrés à l’avancement de l’égalité, de la justice sociale et du respect de la dignité humaine par des programmes d’éducation transformateurs. Au cours des cinquante dernières années, nous avons sensibilisé plus de deux millions de personnes partout dans le monde.

Equitas a été fondé à Montréal en 1967 par un groupe d’éminents universitaires et militants sociaux tels que le co-auteur de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, John P. Humphrey; la militante pour les droits des femmes, Thérèse Casgrain; et « l’ambassadeur des personnes handicapées », le docteur Gustave Gingras.

Les co-fondateurs étaient fermement convaincus que l’éducation dans le domaine des droits humains était l’une des clés pour l’amélioration de la justice sociale.

Equitas, anciennement connue sous le nom de la Fondation canadienne des droits de la personne, a été mis sur pied pour réaliser cet objectif.

Dans notre monde complexe d’aujourd’hui, comment Equitas fait-il une différence ?

 

Qu’il s’agisse de promouvoir les droits des femmes et des jeunes filles au Sénégal, de renforcer les droits du mouvement LGBTQI en Haïti, d’outiller les jeunes leaders au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour qu’ils participent plus efficacement à la vie communautaire, ou de développer de nouveaux partenariats pour appuyer le travail auprès des jeunes autochtones au Canada, nos efforts nous ont appris que l’éducation aux droits humains exige un engagement à long terme envers les individus, les communautés et les générations futures.

 

Nous savons qu’il n’y a pas de solution rapide pour résoudre le racisme, le sexisme, l’intimidation, l’homophobie ou la violence.

 

Les programmes d’éducation aux droits humains d’Equitas se penchent sur ces problèmes pour en comprendre les causes profondes et transformer les comportements des individus et des communautés, en vue d’apporter des solutions durables à la discrimination, aux inégalités et aux conflits violents.

 

Aujourd’hui, Equitas continue d’innover et d’agir en tant que chef de file au sein du mouvement mondial pour l’éducation aux droits humains. La qualité de nos outils et le caractère novateur de notre méthodologie sont reconnus au Canada et à l’international.

 

Alors que nous célébrons 50 ans de réalisations, nous poursuivons notre engagement d’ouvrir des espaces où les voix des femmes, des enfants, des jeunes et des groupes marginalisés ont de plus en plus d’importance, et où leur leadership dans l’édification de communautés plus sûres, plus inclusives et plus équitables est reconnu.

 

Nous sommes le changement en droits humains. Joignez-vous au mouvement.

 

EN CHIFFRES

 

    • Plus de 5 000 défenseurs des droits humains de plus 140 pays formés

 

  • Plus de 700 000 enfants et jeunes rejoints dans 45 communautés au Canada

 

NOS MOMENTS CLÉS ET RÉALISATIONS

1967 : Départ de John Humphrey des Nations Unies et retour à McGill

C’est sous le nom de Fondation canadienne des droits de la personne qu’Equitas voit le jour en 1967. L’initiative vient d’un groupe d’universitaires et de militants sociaux mené par John Humphrey, l’un des auteurs de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Cette toute nouvelle organisation des droits humains a pour mandat de faire avancer la démocratie, le développement humain, la paix et la justice et les droits humains par des programmes d’éducation.

  

Les fondateurs d’Equitas incluaient : L’honorable Harry Batshaw, Mme Beatrice Bazar, la sénatrice Thérèse Casgrain, Prof. Maxwell Cohen, Prof. Paul-André Crépeau, l’honorable Jules Deschênes, Mr. Jacques Gagnon, Dr. Gustave Gingras et le très honorable Antonio Lamer.

 Du McGill Faculty Club à la scène nationale

À l’échelon national, l’organisation initie des recherches, organise des conférences et lance des publications sur les grands thèmes des droits humains comme le racisme, les droits des minorités, des aînés, et bien d’autres.

Un programme annuel sur les droits humains

Un programme d’été annuel à l’Île-du-Prince-Édouard est offert pour les étudiants en droit canadiens. L’organisation poursuit ses recherches et la mise sur pied de conférences axées sur les droits humains.

   Le programme international de formation aux droits humains

Grâce au financement d’agences gouvernementales canadiennes, la participation d’étudiantes et étudiants étrangers s’accroît au programme d’été et à la fin de la décennie, près de 120 éducatrices et éducateurs en droits humains provenant de plus de 60 pays prennent part chaque année à l’événement. La première activité à l’étranger se déroule à Bratislava en 1995.

Éduquer chez nous et aux quatre coins de la planète

Des formations et programmes d’éducation exhaustifs sont mis en œuvre en Asie, en Afrique, dans les Amériques, en Europe centrale et de l’Est,  au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en partenariat avec des organisations qui ont participé au Programme international de formation aux droits humains (PIFDH). Ces formations et programmes portent principalement sur les thèmes ci-après :

  • Formation de formatrices et formateurs en droits humains
  • Éducation formelle et informelle aux droits humains pour les enfants
  • Protection de groupes sociaux spécifiques : femmes, travailleurs migrants, enfants et minorités
  • Renforcement des institutions nationales des droits humains et agences gouvernementales dont le mandat est de promouvoir et de protéger les droits humains
  • Formation en matière de surveillance et de plaidoyer
  • Promotion et protection des droits économiques, sociaux et culturels

2004 : Le programme On ne joue pas avec les droits est lancé et sa trousse pédagogique est actuellement utilisée dans les camps de jour et les programmes de garde après la classe partout au Canada.

2005 : Le nom de l’organisation change officiellement pour Equitas – Centre international d’éducation aux droits humains.

2008 : Le Programme intégré d’éducation aux droits humains est lancé. Il s’appuie sur la vaste expérience du Programme international de formation aux droits humains pour fournir un suivi et un soutien systématiques aux anciens participants afin de leur permettre de devenir des agents du changement social plus efficaces dans leur collectivité.

2009 : Le programme On ne joue pas avec les droits d’Equitas lauréat du Prix Québécois de la citoyenneté catégorie Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme

2010 : Le programme Parlons droits destiné aux 13 à 17 ans est créé. 

2011 : Equitas  reçoit la Médaille de la paix des YMCA du Québec pour ses intiatives à l’international.

2012 : Equitas reçoit le Prix d’excellence de la Fondation canadienne des relations raciales pour l’engagement des jeunes dans la lutte contre les inégalités, l’exclusion et le racisme grâce à son programme Parlons droits mis en œuvre à Montréal, Vancouver et Winnipeg.

2013 : Lancement des projets Jeunes Femmes, Jeunes Leaders et Renforcer l’éducation aux droits humains à l’échelle mondiale

2014 : Equitas reçoit le Prix Droits et Libertés 2014 de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec (CDPDJ) ; le programme On ne joue pas avec les droits reçoit le prix Children’s Rights Trailblazer de la Coalition canadienne pour les droits des enfants ; lancement du programme Promouvoir l’harmonie religieuse et le dialogue interconfessionnel au Sri Lanka

2015 : On ne joue pas avec les droits reçoit un engagement de 450 000 $ étalés sur trois ans du Groupe Banque TD ; activités pour célébrer la Journée nationale de l’enfant au  Sénat du Canada

2016 : Le Projet Mosharka (2012-2016) a engagé 1 661 jeunes et 16 675 membres de la communauté dans 5 pays au Moyen-Orient et en Afrique du Nord; Lancement d’un nouveau projet sur la prévention de la torture en Afrique Francophone, en partenariat avec l’organisation suisse International Bridges to Justice (IBJ) et des partenaires au Burkina Faso, au Cameroun, au Burundi, au Rwanda, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo; Renforcer le mouvement contre l’homophobie et les droits des LGBTI en Haïti – un nouveau projet financé par l’Union européenne; Nouvelle série de déjeuners-causeries avec RBC axée sur la diversité et l’inclusion des jeunes à Montréal

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste