fbpx Skip to main content

Qu’est-ce que le Fonds AGIRI?

Partout dans le monde, des personnes sont confrontées à des violations des droits humains dues à leur orientation sexuelle, leur identité ou de l’expression de genre. Le Fonds AGIRI soutient des projets qui renforcent le respect, la protection et la réalisation des droits humains des personnes LGBTQ2I à l’échelle mondiale.

Le Fonds Agir ensemble pour l’inclusion

Partout dans le monde, de nombreuses personnes font face à des violations de leurs droits humains dues à leur orientation sexuelle, leur identité ou expression de genre et leurs caractéristiques sexuelles (OSIEGCS). Les luttes menées par les militant-e-s et mouvements ont permis de réaliser des avancées significatives pour protéger et faire respecter les droits humains des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, bispirituelles et intersexes (LGBTQ2I1). Or, malgré d’importants gains sur certains fronts, la reconnaissance et la protection des droits demeure inégale, particulièrement pour les personnes bispirituelles, transgenres et intersexes, ainsi que pour les femmes bisexuelles, queer et lesbiennes. Les violations des droits humains persistent — incluant la violence, la stigmatisation, les restrictions en matière de liberté d’expression et d’association et la discrimination en matière d’accès aux soins de santé, à l’éducation et à un emploi décent.

AGIRI est le fruit d’efforts considérables menés par la société civile canadienne, sous la coordination du , pour militer pour un plus grand soutien du Canada dans l’avancement des droits des personnes LGBTQ2l sur le plan international. Le lancement du Fonds Agir ensemble pour l’inclusion (AGIRI) marque ainsi un moment historique et hautement attendu au chapitre du financement canadien des initiatives LGBTQ2l à l’international.

Financé par Affaires mondiales Canada et administré par Equitas en partenariat avec le Réseau Dignité CanadaAGIRI vise à promouvoir le respect et la protection des droits humains des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, bispirituelles et intersexes (LGBTQ2l) dans les pays du Sud — particulièrement ceux qui sont admissibles à l’Aide publique au développement. AGIRI contribuera au renforcement d’un réseau canadien d’organisations LGBTQ2l et favorisera des liens de solidarité avec des organisations LGBTQ2l locales en offrant des opportunités supplémentaires, ou auparavant inaccessibles, pour la mise en œuvre de programmes dans les pays du Sud.

Une approche participative et féministe

Equitas et le Réseau Dignité Canada reconnaissent que les systèmes de pouvoir et de privilèges font partie intégrante des processus d’octroi de subventions dans le domaine de la coopération internationale, ainsi que l’importance de remettre en cause les dynamiques coloniales à l’œuvre dans ces processus de financement. C’est pourquoi nous croyons en les approches féministes et participatives qui transfèrent le pouvoir décisionnel directement aux communautés impliquées localement. C’est dans cet esprit qu’Equitas et le Réseau Dignité Canada ont fondé le Comité consultatif et le Comité de sélection des projets AGIRI.  Visitez Gouvernance et prise de décision pour plus d’information.

Principes directeurs

Intersectionnalité

AGIRI reconnait que ce n’est pas uniquement la transphobie, la biphobie et l’homophobie qui impacte les personnes LGBTQ2I. Ces systèmes de pouvoir se croisent et se combinent avec l’existence d’autres systèmes tels que le colonialisme, le racisme, le classisme, le patriarchat, le capacitisme et l’âgisme. Ces systèmes de pouvoir existent au sein et entre les communautés LGBTQ2I, les partenaires, les bailleurs de fonds, ainsi qu’au sein de la société en général. Le Fonds et les projets financés visent à intégrer une analyse et une approche intersectionnelles dans la manière dont ils abordent les droits humains des personnes LGBTQ2l.

Inclusion

Considérant les dynamiques de pouvoir et les inégalités historiques et actuelles au sein des communautés LGBTQ2l, des mesures intentionnelles doivent être implantées pour assurer que les personnes les plus marginalisées orientent, accèdent et bénéficient du Fonds. AGIRI maintient un engagement en faveur de pratiques délibérées d’inclusion et de redistribution du pouvoir dans le cadre de ses opérations et son portefeuille de projet. En particulier. AGIRI donne la priorité au priorise leadership des personnes bispirituelles, transgenres et intersexes, tout comme celui des femmes bisexuelles, queer et lesbiennes du monde entier tant dans sa gouvernance que dans sa programmation.

Non-nuisance

Enfin, AGIRI est guidé par un principe de « non-nuisance » (Do-No-Harm) autant sur le plan des partenariats que des programmes. AGIRI vise à remettre en question les dynamiques coloniales de financement et à travailler en solidarité avec les groupes LGBTQ2I marginalisés au Canada et dans les pays du Sud afin de réduire les préjudices, en particulier le tort causé aux plus vulnérables. AGIRI portera également une attention particulière à la sécurité et au bienêtre de ses partenaires au Canada, dans les pays du Sud et dans les communautés locales afin de veiller à ce que les activités n’exacerbent pas les risques de discrimination ou de violence. Les données des partenaires de projets et des militant-e-s seront traitées avec une stricte confidentialité.

Indivisibilité des droits humains

AGIRI soutient que les droits humains sont indivisibles. Les droits civiques, politiques, économiques, culturels et sociaux sont tous des droits intrinsèques à la dignité de tout être humain, sans égard à son orientation sexuelle, son identité ou expression de genre et ses caractéristiques sexuelles. Ces droits ont un statut égal et aucun d’entre eux ne saurait être priorisé sur les autres.  Les efforts pour l’avancement des droits spécifiques dans le cadre d’AGIRI ne doivent pas empiéter sur le respect des autres droits.

Renforcement des capacités

Les partenaires d’AGIRI auront la possibilité de participer à des activités de renforcement des capacités et de partage des connaissances. Le Fonds souhaite documenter et partager les leçons apprises, les bonnes pratiques ainsi que les défis à relever avec les communautés et les organisations LGBTQ2I au Canada et à l’étranger. Ces activités comprendront une communauté de pratique, des tables rondes ainsi que le renforcement des capacités des organisations partenaires dans des domaines comme l’intégration de l’approche basée sur les droits humains (HRBA) dans leur programmation.   

L’adoption d’une approche intersectionnelle et fondée sur les droits humains, associée à l’application de l’analyse basée sur le genre+,  à tous les stades du développement du Fonds, de la gouvernance, de la mise en œuvre et de l’évaluation du Fonds, permettra de garantir que les groupes les plus marginalisés au sein de la communauté LGBTQ2I élargie aient accès aux avantages du Fonds. Les données actuelles montrent que les personnes lesbiennes, bisexuelles, intersexes, transgenres et bi-spirituelles ont souvent des organisations moins bien structurées et donc plus de difficultés à accéder aux financements. Pour cette raison, une attention particulière est accordée à la mise en place de processus et de mécanismes inclusifs qui garantissent un accès équitable aux Fonds et aux possibilités associées de renforcement des capacités et de partage des connaissances. 

1Certaines limitations existent lors de l’utilisation des termes telles que lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre, queer, bispirituelle et intersexe (LGBTQ2l). Il existe un éventail d’orientations sexuelles, des identités ou des expressions de genre au Canada et dans le monde entier, ainsi, il existe de nombreux autres mots dans différentes langues pour décrire cette diversité, reflétant les manières culturellement et historiquement spécifiques dont les orientations sexuelles et de genre sont reconnues et exprimées. Par exemple, au Canada, le terme « bispirituelle » est utilisé par et au sein des communautés autochtones, reflétant l’histoire de certains peuples qui décrivent ceux qui s’écartent des normes de genre et franchissent les frontières de genre comme porteurs d’un esprit masculin et féminin.

Le Fonds Agir ensemble pour l’inclusion est financé
par le gouvernement du Canada par l’entremise
d’Affaires mondiales Canada.

Font size - Taille de la police
Contrast - Contraste